Se qualifier pour un emploi : un défi que l’association Albarka Ndjamdi compte relever dans la région du Sahel

print
Burkina Faso
Albarka Ndjamdi est une structure associative qui collabore avec Expertise France dans le cadre de la mise en œuvre des activités du Programme d’appui à l’emploi au Burkina Faso, financé par l’Union européenne. L’association développe un projet dénommé « Se qualifier pour un emploi » dans la région du Sahel, l’une des régions les plus touchées par l’insécurité et le chômage.

Porté par l’association Albarka Ndjamdi, l’objectif du projet « Se qualifier pour un emploi » est d’améliorer l’employabilité des jeunes et de promouvoir la création d’emplois dans les métiers de la soudure et de la forge. Le projet mise pour cela sur la formation des jeunes dans ces deux domaines. Débuté en janvier 2019, le projet intervient dans la province du Séno (Sahel).

Malgré les difficultés liées à l’insécurité dans la région, l’association Albarka Ndjamdi, grâce au dynamisme de son équipe-projet, a pu réaliser les activités suivantes :

Élaborer un référentiel de formation en forge ;              

Former 30 jeunes dans le métier de la soudure ;

Former 10 jeunes dans le métier de la forge ;

Former 36 bénéficiaires en entrepreneuriat et en montage de plans d’affaires ;

Placer 36 bénéficiaires en stage de perfectionnement.

Devant initialement être clôturé en avril 2020, le projet a bénéficié d’une prolongation de deux mois pour finaliser les activités en cours et prend donc fin en juin 2020. La réalisation de ces activités a permis à douze bénéficiaires du projet de trouver un emploi salarié, avec un salaire mensuel moyen de 30 375 francs CFA. Bien que relativement peu élevée, cette rémunération a contribué à maintenir les jeunes dans leur commune. En plus des douze emplois salariés créés, l’un des bénéficiaires a pu créer son propre atelier de soudure et travaille actuellement avec deux stagiaires.

 

Financé par l’Union européenne, le Programme d’appui à l’emploi dans les zones frontalières et périphériques du Burkina Faso (Sahel, Nord et Boucle du Mouhoun) vise à stimuler l’employabilité des jeunes et des femmes en développant leurs capacités entrepreneuriales via des formations professionnelles adaptées à la demande locale, et à favoriser la création d’emplois productifs en stimulant le développement de micro et petites entreprises. Des appels à projets ont été lancés afin de soutenir les actions d’organisations de la société civile (OSC) locales – comme Albarka Ndjamdi – dans le domaine de la formation et de l’emploi. En parallèle, un accompagnement des OSC est proposé afin de renforcer leurs capacités à déployer les activités.

 

En savoir plus sur le programme d’appui à l’emploi dans les zones frontalières et périphériques du Burkina Faso

Dernières publications