Dossier – Disponibilité, accessibilité, qualité : trois enjeux pour le médicament en Afrique

print
Expertise France, qui s’inscrit dans une démarche globale en développant des projets à plusieurs niveaux – renforcement des systèmes de santé, lutte contre les médicaments falsifiés, harmonisation régionale de la réglementation –, organise le 24 septembre 2020 un Rendez-vous de l'Expertise (en ligne) consacré à la question de la qualité du médicament en Afrique. Ce dossier thématique vise à éclairer le débat sur ce sujet et à alimenter les échanges lors de cette conférence qui réunira des spécialistes de santé publique et des praticiens de la coopération technique internationale.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), environ 10% des médicaments qui circulent dans le monde sont des faux. Alors que ce phénomène peut atteindre 30% des médicaments circulant sur le continent africain, la crise sanitaire de la Covid-19 a confirmé les failles des systèmes de santé de la majorité des pays d’Afrique en matière de disponibilité, d’accessibilité et de qualité des médicaments, essentielles à une bonne prise en charge des malades.

Ce phénomène constitue un vrai enjeu de santé publique – complications de maladies, décès, chimiorésistance, etc. –, qui se double d’enjeux sur les plans économique, réglementaire et sécuritaire : la fragmentation des chaînes d’approvisionnement, le manque de traçabilité des médicaments commercialisés, le manque d’infrastructures de contrôle de la qualité des produits ou encore les limites des dispositifs répressifs en place sont autant d’obstacles à une lutte efficace contre les médicaments falsifiés ou de qualité inférieure en Afrique. Ces menaces d’ordre sanitaire, sécuritaire et juridique fragilisent les systèmes de santé et empêchent de lutter efficacement contre les maladies.

Etant donné ce constat, comment accompagner les Etats africains dans la mise en place d’une approche globale prenant en compte les dimensions sanitaires, juridiques et sécuritaires de la production, de la distribution et de la consommation du médicament ?

 

Dossier thématique


• Caroline Damour, pharmacienne en santé publique : « Le focus doit être plus large que la disponibilité du médicament » (1/3)

• Me Amélie Robine, avocat : « MEDISAFE propose une approche globale pour lutter contre les faux médicaments » (2/3)

Projet MEDTIC : les nouvelles technologies contre les faux médicaments en Côte d’Ivoire (3/3)

 

Gestion des approvisionnements et des stocks des produits de santé  Evaluation transversale des projets de L'Initiative (à télécharger ici)

Revue Secteur privé & développement (Proparco) – Le médicament en Afrique : répondre aux enjeux d'accessibilité et de qualité (à télécharger ici)

 


En savoir plus sur les #RDVExpertise du 24 septembre 2020 

Dernières publications