Expertise France en Guinée

print
Guinée
Instrument de l’action extérieure de la France et acteur pivot de la coopération européenne, Expertise France partage et promeut l’expérience et le savoir-faire français en matière de politiques publiques et s’engage aux côtés de ses partenaires guinéens sur des projets innovants s’inscrivant dans les priorités du gouvernement guinéen.

Avec la signature de l’accord de Ouagadougou le 15 janvier 2010, la Guinée a entamé un processus de transition politique et de retour vers l'ordre constitutionnel qui s’est traduit par une redynamisation de la vie économique. L’épidémie Ebola est venue marquer un ralentissement important de cette dynamique. En 2017, la Guinée connaît un regain de croissance et élabore son Plan national de développement économique et social 2016-2020 qui met l’accent sur la gouvernance, la transformation économique, le développement du capital humain et la gestion durable des ressources.

Un pays prioritaire pour Expertise France

Expertise France intervient en Guinée dans les secteurs de la santé, de la gouvernance économique et financière, des migrations, de la protection civile et de la lutte contre le dérèglement climatique.

L’agence s’engage ainsi aux côtés de la direction nationale des Impôts, de la Cour des comptes, des directions régionales de la Santé (DRS), etc. sur financement de la France et de l’Union européenne.
Expertise France s’attache à travailler en partenariat avec les autorités guinéennes afin de construire des projets sur mesure.

Un appui important au renforcement des systèmes de santé

Expertise France a joué un rôle majeur de relèvement du système de santé guinéen dans le contexte Ebola et post-Ebola.

L’agence s’est vu confier plusieurs projets d’un montant total d’environ 18,5 M€ qui ont permis d’apporter un soutien à la Guinée pour répondre à l’épidémie et, surtout, d’engager un travail de fond sur le renforcement durable des capacités du système de santé guinéen.

Notamment, à travers le projet PREPARE, Expertise France a appuyé le déploiement de 8 équipes régionales polyvalentes d'alerte et de riposte aux épidémies (ERARE) sur l’ensemble du territoire.

Les ERARE constituent aujourd’hui un mécanisme national opérationnel de surveillance et de réponse rapide aux épidémies en Guinée. Elles ont pu démontrer leur efficacité lors de la résurgence d’Ebola, en février 2016, et sont désormais déployées contre l’ensemble des maladies infectieuses à potentiel épidémique pouvant affecter la Guinée, telles que le choléra, la méningite et la rougeole.
 

A lire aussi : Une passation assurée aux autorités guinéennes des équipes ERARE


Les projets mis en oeuvre par Expertise France ont également permis de constituer un réseau de laboratoires capables d’assurer le diagnostic et la surveillance de malades atteints du virus Ebola (avec les projets K-Plan, LABNET et EUWAM-Lab), mais aussi de consolider l’hygiène hospitalière (projet TWIN 2H).

Ce travail est le gage d’une sécurité sanitaire renforcée, en particulier sur les problématiques des ressources humaines, des capacités de laboratoires, des mécanismes d’alerte et de riposte aux épidémies et plus globalement de la gouvernance sanitaire.

Renforcer la gouvernance économique et financière

Dans le secteur de la gouvernance économique et financière, Expertise France accompagne le gouvernement guinéen dans la mise en place de réformes économiques et administratives prévues par le Plan de Réforme des Finances Publiques (PREFIP) de 2014.

Le projet RECOR II accompagne le développement opérationnel des corps de contrôle en Guinée. Il s’articule autour de trois objectifs :
 • La mise en place de la Cour des Comptes, structure nouvelle dans le paysage institutionnel guinéen.
 • L'opérationnalisation du Comité permanent de concertation des corps de contrôle
 • La mise en place de l’Inspection générale d’État (IGE) et l’Inspection générale des Finances (IGF)

Fiche-projet : RECOR

Le Projet d'appui à la réforme de l'administration fiscale (PARAF) vise quant à lui à renforcer l’opérationnalisation de la Direction nationale des Impôts (DNI) afin d’accroître durablement ses performances et les capacités de ses agents.

Le PARAF représente le volet fiscal d’un projet plus global, le PARFIP, d’un montant de 11,9 M€. Il répond à l’ambition conjointe de l’Union européenne et des autorités guinéennes de reformer la gouvernance économique et financière dans son ensemble suite à une longue période d’instabilité politique.

Fiche-projet : PARAF
 

Enfin, Expertise France a eu recours à une approche multi-acteurs et participative pour accompagner la commune urbaine de Boffa. Financé par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, l’objectif principal du projet MRP-CUB a été d’appuyer la commune urbaine de Boffa à mobiliser ses ressources propres afin d’assurer le développement économique et social de la collectivité.

Fiche-projet : Projet MRP-CUB

Renforcer les capacités de la protection civile guinéenne

En lien avec le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères et le ministère de l’Intérieur français, ce projet vise à renforcer la brigade des sapeurs-pompiers de Conakry en améliorant ses capacités dans
le domaine du risque courant (transport routier, aérien, maritime, risque incendie, inondations), ainsi qu'à créer quatre unités de protection civile dans les principales grandes villes de Guinée afin de réinvestir
l’intérieur du pays et assurer une meilleure couverture opérationnelle des secours au profit des populations.
 

Fiche-projet : Renforcement des capacités de la protection civile

 

En savoir plus : Expertise France dans le monde