Liban : un nouveau poste de commandement pour renforcer la présence de l’Etat au Sud-Liban

print
Liban
Lundi 13 juin a été inauguré le nouveau poste de commandement des Forces armées libanaises (FAL) construit dans la cadre du projet Consolidating the presence of the Lebanese state south of river Litani, financé par l’Union européenne et mis en œuvre par Expertise France. Rima Le Coguic, directrice générale adjointe en charge des opérations d’Expertise France était présente lors de cet évènement, concrétisation de plusieurs dizaines d’années d’engagement international en faveur de la stabilisation et de la paix au Liban.

Ce poste de commandement est la concrétisation de plusieurs dizaines d’années d’engagement international en faveur de la stabilisation et de la paix au Liban. En effet, Depuis 2000 et en conformité avec les résolutions 425 et 426 (1978) du Conseil de sécurité de l’ONU (CSNU), la Force Intérimaire des Nations Unies pour le Liban (FINUL) a été déployée dans la zone située entre le fleuve Litani et la ligne de retrait de 2000, aussi appelée « Ligne bleue ». Dans cette zone, seules deux forces sont autorisées à opérer : la FINUL et les FAL.  En août 2006, la résolution 1701 du CSNU a été promulguée pour mettre fin au conflit entre les parties libanaises et israéliennes. Cette dernière a mis l'accent sur l'importance pour le gouvernement libanais d’étendre son contrôle sur tout le territoire libanais. À cette fin, le Liban s’est engagé en 2017, à travers la résolution 2373, à créer une nouvelle unité d'infanterie, le "Régiment modèle". Cette unité comptera à terme 1 400 militaires et aura vocation à être déployée dans la zone d'opérations de la FINUL, afin que le Liban puisse accroître ses patrouilles conjointes dans la zone avec cette dernière.

 

 

Le régiment modèle est conçu comme une unité nouvelle, pensée, recrutée, formée et équipée spécifiquement pour sa mission au Sud Liban. Elle doit avoir un haut niveau de coopération avec la FINUL.  

Le Régiment modèle est un premier pas vers le transfert progressif de responsabilités de la FINUL aux FAL dans le Sud. Le régiment se verra attribuer une zone de responsabilité, pourra développer la coopération avec la FINUL et devrait petit à petit reprendre certaines responsabilités de cette dernière.

 

Appui de l’Union européenne

Alors que les FAL espéraient débuter le déploiement de cette unité dès 2018 et l’achever en juin 2020, les difficultés financières de ces dernières (notamment l’arrêt du recrutement sur 5 ans) ont considérablement ralenti sa montée en puissance.

Ainsi, afin d’accompagner le Liban dans cet effort, l’Union européenne s’engage en 2018, à l’occasion de la conférence Rome II, à appuyer ce dernier à travers une série de mesures dédiées au renforcement des capacités des FAL. L’une de ces mesures vise précisément à appuyer la construction et l’équipement du poste de commandement du Régiment modèle permettant ainsi de renforcer la présence de l’Etat libanais dans le sud du pays, sur le long terme.

En 2019, l’Union européenne mandate Expertise France pour mettre en œuvre cette mesure et travailler avec les Forces armées libanaises sur la réalisation de l’infrastructure suite à l’identification d’une parcelle dans la localité de Srebbine. Le 21 octobre 2019 le projet « Consolidating the presence of the Lebanese state south of river Litani » est officiellement lancé pour une durée initiale de 18 mois et pour un montant de 6 millions d’euros.

Néanmoins, la mise en œuvre du projet a été ralentie en raison de difficultés liées au contexte international et local. En effet, le projet a subi deux suspensions résultant de la pandémie de COVID-19 : le contexte sanitaire ne permettait pas de mettre en œuvre certaines activités essentielles comme la préparation du design de l’infrastructure et les travaux. La crise socio-économique que traverse le Liban a aussi été source de retards : les diverses pénuries (électricité, carburant, matériaux) ont impacté l’exécution de divers contrats. L’Union européenne a octroyé deux prolongations sans coûts permettant de finir les activités du projet. En dépit de tout cela, grâce à l’implication de la partie libanaise, l’appui du bailleur européen et le professionnalisme des entreprises, le projet a pu aboutir en 2022.

 

Un poste de commandement prêt à accueillir le nouveau régiment modèle

Durant ces deux années et demies, Expertise France a travaillé main dans la main avec les FAL afin de de concevoir une infrastructure répondant au mieux aux besoins de ces dernières. Construit sur la base d’un bâtiment préexistant, le poste de commandement du régiment modèle comprend toutes les fonctions et services nécessaires aux forces armées libanaises en termes de commandement, d'opérations, d'hébergement et de logistique. Jusqu'à 310 personnes peuvent être hébergées dans ce poste de commandement équipée de 6000 m2.

 Lors de l’inauguration du bâtiment, le Chef de l’Etat-major des FAL, le Général Amin El Erem, a souligné que la réalisation de ce projet « représente une avancée pour le développement du régiment modèle et l’opérationnalisation de ses capacités pour mener à bien ses missions dans le sud du Liban, ce qui aura une incidence positive sur les performances de l'armée en général. »

Venus célébrer cette nouvelle étape en faveur de la stabilité du territoire libanais, le Major général Aroldo Lázaro, commandant en chef de la FINUL, Ralph Tarraf, Ambassadeur de l’UE au Liban et Anne Grillo, Ambassadrice de France au Liban étaient également présents.

Tous ont souligné le remarquable travail réalisé par l’ensemble des parties qui ont œuvré à la réalisation de ce projet. Rima Le Coguic s’est notamment félicitée de l’excellente collaboration entre toutes les parties soulevant que « s’il était possible de constater aujourd’hui les résultats remarquables atteints à Srebbine, c’est parce que toutes les partenaires ont travaillé main dans la main ».

A son tour, l’Ambassadrice de France a rappelé que ce projet financé par l’UE et mis en œuvre par Expertise France est « un exemple des efforts qui ont été coordonnés au niveau européen pour soutenir le Liban, ses forces de sécurité et la stabilité au sud » de son territoire et que « la France resterait engagée dans ce projet dont la construction du poste de commandement n’est que le début ».

Enfin, les personnalités présentes ont également appelé de leurs vœux à l’opérationnalisation de du régiment modèle. Le commandant de la FINUL a d’ailleurs souligné la nécessité de passer à l’étape du « déploiement, de l’équipement et de l’entrainement » maintenant que toutes les conditions sont maintenant réunies.

 

Crédits photos : FINUL, FAL et Antoine Baakliny

 

Dernières publications