Saut au contenu

EU-ASEAN Compass : renforcement des capacités pour le suivi du processus d’intégration régionale et des statistiques
Accompagner le Secrétariat et les Etats membres de l’ASEAN dans l’intégration régionale et dans la production et la standardisation de leurs statistiques

print
Conférence de lancement du contrat EU-ASEAN COMPASS à Nay Pyi Taw, Birmanie, le 14 octobre 2014.

Objectif

Ce projet vise à accompagner le développement du système statistique communautaire de l’ASEAN et à renforcer les capacités de sa Direction chargée de superviser l’intégration régionale, afin qu'elle puisse suivre le processus et les résultats de l’intégration régionale au nom des Etats membres de l’ASEAN.
  • 6 M€
    BUDGET
  • 08/06/2014
    DEBUT DU PROJET
  • 48 mois
    DUREE

Encourager l’intégration régionale de l’ASEAN

Avec plus de 625 millions de personnes et un PIB estimé à 2,4 milliards de dollars en 2013, l’ASEAN est une zone de libre échange à fort potentiel économique. L’augmentation des capacités de cette organisation régionale est primordiale pour qu’elle puisse favoriser le développement économique au zein de la zone, notamment à l’aide statistiques fiables et comparables sur lesquelles pourront s’appuyer de solides politiques d’intégration régionale.

Une approche multisectorielle

Dans le but d’harmoniser les statistiques du commerce, Expertise France forme les autorités à utiliser les outils appropriés.

Nos experts en statistiques aident les administrations bénéficiaires à collecter, à produire et à diffuser des données dans quatre domaines clés :

 • Le commerce international de biens et services

 • Les investissements directs à l’étranger

 • Les renforcements de capacités institutionnelles

 • Les technologies de l'information

La mise en oeuvre du projet

L’appui technique prend la forme de missions de conseils, de visites d’études, de séminaires, ou encore de travaux de groupes.

Ces activités sont facilitées par la présence sur place d’une équipe permanente d’experts, aidée par des experts court-terme possédant une bonne connaissance de la région.

De plus, le projet comprend l’installation de matériel technologique et informatique dans le but de faciliter l’échange de données entre les bureaux statistiques nationaux et régionaux.

 

Plus d'informations sur le site du projet : compass.asean.org

EU-ASEAN COMPASS

 

Image L'oeil d'Henri Tyrman, expert long-terme sur le projet

1. Quel genre de soutien apportez-vous à ces pays ?

Ce soutien concerne essentiellement les statistiques relatives aux échanges extérieurs et à l’investissement direct étranger. Nous travaillons auprès des offices statistiques des pays de la zone, du secrétariat général de l’ASEAN elle-même, et de tous les organismes qui utilisent ou produisent ces statistiques : banques centrales, ministères du Commerce, etc. Notre action consiste à organiser des groupes de travail entre statisticiens des différents pays, à leur dispenser des formations ou encore à venir directement les assister sur le terrain.

2. Pourquoi est-ce un sujet important dans cette région ?

Dans plusieurs pays de la région, les autorités douanières ou statistiques ne disposaient ni des connaissances suffisantes des normes internationales, ni des outils requis pour établir des statistiques satisfaisantes sur le commerce extérieur de marchandises. Une équipe d’experts a donc été dépêchée pour les former. De même, plusieurs pays utilisent les autorisations d’investissement qu’ils délivrent aux entreprises étrangères pour comptabiliser le total d’investissements directs étrangers réalisés chaque année sur le territoire. Mais autoriser un investissement ne veut pas dire qu’il va être réalisé. Il faut partir de mesures réelles. Cela implique de former les autorités à l’organisation d’enquêtes statistiques et à la tenue d’un répertoire des entreprises créées ou développées à partir de fonds étrangers.