Algérie : France Olive partenaire d’Expertise France pour renforcer la filière oléicole en Kabylie

print

Algérie

Le Programme d’appui au secteur de l’agriculture en Algérie (PASA) lance ce mois-ci les premiers jalons d’une collaboration avec France Olive, l’interprofession oléicole française.

Lancé en octobre 2018 et financé par l’Union européenne, le PASA (Pôle Soummam) vise à poser les bases d’une oléiculture compétitive et durable dans les wilayas de Béjaïa, Bouira et Tizi Ouzou, dans le nord de l’Algérie.

En partenariat avec le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, le programme intervient en amont et en aval d’une filière agricole à haut potentiel, mais également caractérisée par un nombre important d’acteurs dont le besoin de structuration et de professionnalisation s'affirme. Le partenariat avec France Olive doit ainsi pouvoir apporter des réponses à un certain nombre de défis organisationnels et techniques que rencontrent mouliniers et oléiculteurs dans ces trois wilayas de Kabylie.

Renforcer les liens entre l’amont et l’aval par le biais de l’interprofession

Le rôle fondamental de l’interprofession, c’est la structuration de la filière. L’interprofession réunit en son sein des représentants de l’aval et de l’amont, elle permet aux acteurs de mieux s’organiser pour répondre à des enjeux communs et contribue à une meilleure circulation de l’information à tous les niveaux (production, transformation, commercialisation et distribution).

L’interprofession oléicole algérienne (CNIFO) est une structure récente, encore peu connue des professionnels. Créée en 2019, elle travaille désormais pour se doter d’une stratégie et renforcer sa visibilité auprès des producteurs et des transformateurs. Le rapprochement entre France Olive et le CNIFO sera l’occasion d’étudier les trajectoires des deux interprofessions et permettra aux professionnels algériens de préciser leurs attentes vis-à-vis de leurs structures professionnelles et interprofessionnelles ainsi  que  les  missions et  les  rôles  qu’ils  souhaitent  leur  voir jouer.

Plusieurs temps d’échanges, à distance en visioconférence et à l’occasion de voyages d’études croisés en France et en Algérie, sont prévus pour permettre aux responsables des interprofessions française et algérienne de se rencontrer, d'identifier les axes de progrès, puis de travailler en ateliers thématiques pour approfondir les chantiers opérationnels avec les personnes ressources spécialisées.

Renforcer les capacités d’analyse des huiles produites en Kabylie

Les huiles produites dans les régions de Béjaïa, Bouira et Tizi Ouzou correspondent à une diversité de profils selon leur mode de trituration, la durée de stockage des olives, la période de la collecte… Afin d’affiner la compréhension de cette notion de gamme par les professionnels, le PASA a lancé un protocole destiné à expérimenter la production d’une gamme d’huiles d’olives de Kabylie, qui a donné lieu en décembre 2020 à la production de 18 types d’huiles différents.

 

Le PASA – #PôleSoummam a lancé en décembre 2020 un protocole destiné à expérimenter la production d’une gamme d’huiles...

Publiée par PASA Algérie sur Vendredi 22 janvier 2021


Dès février 2021, ces échantillons seront analysés par l’Institut technique de l’arboriculture fruitière et de la vigne (ITAFV) ainsi que par le Centre technique de l’olivier (CTO), le laboratoire de France Olive. Ce programme de collecte et d’analyses sera ainsi l’occasion d’enclencher une coopération entre les laboratoires oléicoles français du CTO et algérien de l’ITAFV, à qui seront envoyés les échantillons et qui échangeront sur le calibrage des analyses, l’interprétation des résultats, la caractérisation des huiles, y compris des huiles au goût à l’ancienne issues de méthodes traditionnelles, et la formulation de recommandations pour en améliorer la qualité.

Renforcer les capacités des conseillers techniques

En complément, quarante-cinq conseillers sont actuellement formés par le PASA pour fournir un appui-conseil aux transformateurs et aux producteurs de Béjaïa, Bouira et Tizi Ouzou.

Cette activité de formation sera renforcée par des stages courts de perfectionnement, organisés par France Olive : ces voyages d’étude, en Algérie ou en France, seront l’occasion de faire échanger conseillers algériens et français sur des thématiques telles que le contrôle de maturité des olives, les maladies et ravageurs de l’olivier ou encore la taille, l’entretien du sol et la fertilisation.

 

Le Programme d’appui au secteur de l’agriculture, y compris dans la gestion de l’eau, l’agro-industrie et la pollution agricole (PASA), est cofinancé par l’Union européenne (UE), le ministère fédéral allemand pour la Coopération économique et le Développement (BMZ) et l’agence française Expertise France à la hauteur de 16,55 M€. Le programme est mis en œuvre d’octobre 2018 à septembre 2022. Dans le cadre de la coopération avec le ministère de l’Agriculture et du Développement rural (MADR), la GIZ (pour le Pôle Sud) et Expertise France (pour le Pôle Soummam) soutiennent la mise en œuvre du PASA en partenariat avec l’Institut national de la recherche agronomique d’Algérie (INRAA).
 

En savoir plus sur le PASA (Pôle Soummam)

Suivre l’actualité du PASA : pasa-algerie.org

 

© Photos : Expertise France / Caravane Factory

Dernières publications