Saut au contenu

Temeyouz – Pour la santé de la mère et de l’enfant
Améliorer les soins de santé primaire et de la santé maternelle et infantile en Mauritanie

print
Crédit photo : Bechir Malum - Médicos del Mundo

Objectif

Le projet Temeyouz vise à améliorer les soins de santé primaire et de la santé maternelle et infantile en Mauritanie.
  • 6,9 M€
    BUDGET
  • 01/07/2020
    DEBUT DU PROJET
  • 48 mois
    DUREE

Contexte : un taux de mortalité maternelle élevé

En Mauritanie, les caractéristiques démographiques (faible densité de population, nomadisme…) et certains déterminants socioculturels (mariages précoces, mutilations génitales, accouchement à domicile) constituent un défi pour l’accès à la santé des populations. Les services de santé primaire, et en particulier les services de santé sexuelle, reproductive et materno-infantile restent limités. Le taux de mortalité maternelle est élevé, avec 582 décès maternels pour 100 000 naissances vivantes, loin de la cible de 70 fixée par les objectifs du développement durable (ODD). La première cause de décès maternel en Mauritanie est l’hémorragie post-partum, faute de disponibilité de sang.

Dans ce contexte, la Politique nationale de santé à l’horizon 2030, élaborée par le ministère de la Santé mauritanien, cible en priorité la mortalité maternelle, la mortalité infanto-juvénile ainsi que le contrôle des maladies transmissibles ou non transmissibles, et ambitionne d’accélérer la réduction de la mortalité maternelle à moins de 320 décès pour 100 000 naissances vivantes en 2020, afin d’atteindre 70 en 2030.

Sur financement de l’Agence française de développement (AFD), ce projet vient renforcer l’accès aux services de base pour les populations, au niveau national et dans les régions fragiles de l’est du pays

Sous maîtrise d'ouvrage du ministère de la Santé de Mauritanie, Expertise France assure la coordination générale du projet Temeyouz. 

Objectif du projet Temeyouz

L’objectif général du projet Temeyouz est d’améliorer les soins de santé primaire et de la santé maternelle et infantile en Mauritanie. De manière transverse, il visera à réduire les inégalités femmes-hommes dans l’accès aux soins et les violences faites aux femmes.

Deux modalités d’interventions sont prévues :

une réponse rapide au déficit d’offre de soins dans les régions fragiles de l’est du pays, menée par trois organisations de la société civile internationales et nationales (Médicos del Mundo España, Santé Sud et l’Association mauritanienne pour la promotion de la famille)

une réponse plus structurante au niveau national, afin de contribuer durablement au renforcement du système de santé

 

Répondre à l'urgence dans l'est du pays

Le consortium réunissant Médicos del Mundo España, Santé Sud et l’Association mauritanienne pour la promotion de la famille (AMPF) agira sur la prise en charge de la malnutrition, l’amélioration de l’offre de soins pour les mères et les enfants et le renforcement des services de santé sexuelle et reproductive, en particulier pour la prise en charge des violences basées sur le genre, la prévention et la prise en charge des fistules obstétricales.


Renforcer le système de santé au niveau national

Expertise France fournira une assistance technique et mobilisera des experts sur deux volets :

• L’appui au Centre national de transfusion sanguine (CNTS) pour permettre une meilleure disponibilité des produits sanguins de qualité en région. Le projet Temeyouz accompagnera le renforcement des capacités du CNTS et la création du premier centre inter-régional de transfusion sanguine, qui sera basé à Kiffa et aura pour vocation de couvrir les besoins des régions du sud-est de la Mauritanie.

• L’appui à l’Ecole nationale supérieure des sciences de la santé (ENSSS) afin d’adapter la formation de sages-femmes aux besoins de santé et aux standards internationaux. Il s’agira de développer une licence professionnelle en maïeutique et d’initier une démarche d’accréditation et de mise aux normes de l’Organisation ouest-africaine de la santé et de la Confédération internationale des sages-femmes.