Le rôle clé des forêts dans la réalisation des engagements des pays d’Amérique latine pour le climat

print
Amériques
Afin d’encourager les projets et initiatives innovantes destinés à améliorer la résilience des communautés locales dans 12 pays d’Amérique latine, le programme EUROCLIMA+, financé par l’Union européenne, a lancé aujourd’hui au Mexique 9 nouveaux projets en lien avec la composante « Forêts, biodiversité et écosystèmes », qui contribueront à la mise en œuvre de l’Accord de Paris et des contributions déterminées au niveau national (CDN).

« Sans la participation de tous, la réalisation des objectifs de l’Accord de Paris et la mise en œuvre des engagements pour le climat (CDN) seront un défi encore plus difficile à relever », a mis en garde Imma Roca Cortés, cheffe de la délégation adjointe de l’Union européenne au Mexique, à l’occasion du discours d’ouverture de l’atelier régional de la composante « Forêts, biodiversité et écosystèmes » du programme EUROCLIMA+, organisé du 15 au 18 janvier au Mexique.

Les 9 projets sélectionnés, qui impliquent de petits agriculteurs, des producteurs et des communautés indigènes, visent à générer de nouvelles connaissances, capacités et compétences locales et nationales en vue d'une gestion durable des forêts, à travers des projets binationaux et sous-régionaux.

Marie Pausader, conseillère développement durable de l’ambassade de France au Mexique, a rappelé que les forêts, la biodiversité et le changement climatique constituent un seul et même défi. « En captant du dioxyde de carbone, en abritant de nombreuses espèces et atténuant les effets des événements climatiques extrêmes, les forêts rendent à notre planète des services écologiques essentiels », a-t-elle souligné.

Fernando Camacho Rico, directeur général du développement institutionnel et de la promotion de la Commission nationale des espaces naturels protégés (CONANP) pour le gouvernement du Mexique, s'est réjoui pour sa part de la coopération instaurée grâce au programme EUROCLIMA+. « Les initiatives de cette nature nous permettent de partager des expériences réussies au niveau de la région », a-t-il affirmé.

Enfin, la spécialiste Hilda González, responsable des services environnementaux forestiers de la Commission nationale des forêts (CONAFOR), a signalé que le Mexique faisait face à de nombreux défis et à une grande complexité dans la mise en œuvre de politiques en faveur de la biodiversité. « Ces défis sont parfaitement en phase avec les axes stratégiques proposés par [la stratégie d’]assistance technique de la composante « Forêts, biodiversité et écosystèmes » pour y faire face », a-t-elle conclu.

Une dynamique d’apprentissage mutuel entre pairs

Coordonnée par Expertise France et la GIZ, la composante « Forêts, biodiversité et écosystèmes » offre aux pays de la région la possibilité de partager des expériences sud-sud ainsi que des expériences d’échange horizontal et vertical nationales et régionales, dans une dynamique d’apprentissage mutuel entre pairs.

Les pays où seront mis en œuvre les 9 projets annoncés sont le Brésil, la Colombie, l’Argentine, la Bolivie, le Paraguay, le Pérou, le Guatemala, le Costa Rica, le Honduras, le Mexique, El Salvador et le Panama. Ces projets recouvrent des thématiques allant notamment des services, biens et fonctions écosystémiques à l’adaptation et la réduction des émissions de carbone au niveau local, en passant par les réserves de carbone ou encore la gestion et la restauration des forêts.

 

Pour en savoir plus sur ces 9 projets, rendez-vous sur le site d’Euroclima+ !
 

Taller Regional del Componente de Bosques, Biodiversidad y Ecosistemas (BEE)

 

 

À propos d’EUROCLIMA+

EUROCLIMA+ est un programme financé par l’Union européenne en vue de promouvoir un développement écologiquement durable et résilient au changement climatique dans 18 pays d'Amérique latine, en particulier auprès des populations les plus vulnérables. Sa mise en œuvre est assurée de façon conjointe par sept organismes : l’Agence espagnole de coopération internationale pour le développement (AECID), l’Agence française de développement (AFD), la Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC), Expertise France (EF), la Fondation internationale et ibéro-américaine pour l’administration et les politiques publiques (FIIAPP), l’Agence allemande de coopération internationale (GIZ) et le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE).

Dernières publications